Être subjugué par la force des eaux en quatre promenades à Québec

GratuiSi l’on compte mes études universitaires et cégepiennes, j’ai vécu près de 10 ans dans la ville de Québec et sa Rive-Sud.  J’ai donc eu le temps de la découvrir et de l’apprécier.  Un des grands atouts de cette ville est bien sûr le fleuve qui y déambule ainsi que les chutes qui s’y jettent.  Il existe d’ailleurs plusieurs beaux endroits pour les observer tout en faisant une petite promenade de santé.  Voici donc mes 4 endroits favoris à Québec pour être subjugué par la force des eaux :

La Chute Montmorency (en partie plat, en partie escaliers)

Ce site, qui est un parc Québec, est le seul qui est payant de ma liste.  Le gros avantage est donc qu’il offre plusieurs commodités, dont un restaurant, de même qu’un large éventail d’activités  : raquette, escalade de glace, téléphérique, tyrolienne et même du Via Ferrata (tiens, je n’ai jamais essayé ces 2 dernières activités, ça doit être plutôt trippant). Vous pouvez aussi faire plus simple et vous promenez à pied du bas de la chute jusqu’à la passerelle qui la surplombe en franchissant près de 500 marches (un bon entraînement en prévision de plus grosses randonnées). Des modules de jeux et des tables à pique-nique vous attendront sur le parcours pour une petite pause.  Il est aussi possible de se rendre sur le site en vélo par l’entremise de 2 pistes cyclables.

MOD_4963
Les Chutes de la Chaudière

Les Chutes de la Chaudière (4,5 km, pentes dans la piste cyclable, escaliers dans le sentier)

Ce qui m’impressionne des chutes, outre regarder de près les énormes quantités d’eau qui s’y jettent à chaque seconde, c’est entendre la force de cette eau qui rugit à en couper tous les autres sons.  Un bruit qui pendant un instant prend toute la place dans l’esprit et apaise.  Les Chutes de la Chaudière ne font pas exception.  Et, comble du bonheur, elles sont tout près de l’autoroute 20 (on les voit même lorsqu’on y circule), juste à prendre le 73 en direction contraire des ponts et nous y voilà moins d’un kilomètre plus loin. Parfait pour une petite pause lors de longues journées de route.  Le sentier aménagé permet de la voir sous toutes ses coutures, d’un côté comme de l’autre, du haut comme du bas, de près comme de loin sur la passerelle.  Du temps où j’habitais tout près, j’aimais beaucoup aller m’asseoir sur les rochers accessibles tout en bas pour un petit moment de détente. J’aimais aussi l’entendre rugir quand j’allais travailler à vélo en empruntant la piste cyclable qui franchit elle aussi la passerelle.  Et si la marche vous a creusé l’appétit, vous pourrez vous gâter avec une bonne crème glacée molle à la cantine près de l’accueil.

MOD_5032
La plage Jacques Cartier

La plage Jacques-Cartier et le sentier des Grèves (4,5 km, plat pour le premier, escaliers pour le deuxième)

Pour arriver à la plage Jacques-Cartier, on doit circuler dans le traffic des rues de Ste-Foy puis descendre un chemin en forêt jusqu’au stationnement.  Rendu tout en bas, surprise! Plus de lumières de circulation, terminé les bruits de la ville.  De grands arbres se dressent vers le ciel et nous laisse découvrir une jolie vue sur le fleuve à mesure qu’on les traverse.  J’ai toujours aimé cette marche paisible, un sentier plat qui nous amène vers Cap Rouge (où on peut là aussi manger une crème glacée!).  Peut-être parce qu’elle marque le premier jour de notre histoire d’amour à moi et mon amoureux!

J’ai découvert dernièrement qu’un autre sentier, celui des Grèves, s’était greffé dans l’autre direction (vers les ponts).  Un sentier qui monte et qui descend de la falaise par quelques escaliers, nous offrant tantôt un point de vue surélevée sur le fleuve, tantôt la possibilité d’y circuler sur la berge.  Je crois même que ce sentier se prolongera (si ce n’est pas déjà fait) jusque directement en dessous des ponts.  De quoi s’offrir une belle marche!  Pas facile par contre de trouver sur internet une carte qui montre l’ensemble des sentiers puisque chaque bout semble géré par un organisme différent.  Mais ne vous inquiétez pas, j’ai réussi à vous en dénicher une.

Les plaines d’Abraham, la promenade des gouverneurs et la terrasse Dufferin

Même en habitant dans la région, ça m’a pris un certain temps avant d’apprendre que je pouvais me promener des plaines d’Abraham au château Frontenac en longeant le fleuve.  En effet, encore une fois, il n’est pas facile de trouver une carte expliquant le trajet possible.  En suivant bien mes explications et cette carte google, vous devriez vous y retrouver.  Tout d’abord, en vous promenant sur les plaines, dirigez-vous vers l’extrémité Est de celles-ci sur l’avenue du Cap Diamant.  De là, vous pourrez entrer sur la promenade des gouverneurs qui vous amène à contourner la citadelle par une jolie passerelle constituée principalement… d’escaliers!  Vous arriverez finalement sur la terrasse Dufferin puis vous apercevrez enfin l’emblématique château Frontenac.  Rendu là, pourquoi ne pas prolonger le plaisir en descendant vers le quartier Petit Champlain par les escaliers et la côte de la montagne?  Je vous promets des vues dignes d’une carte postale!

Vous vous en serez rendus compte, Québec est la championne des escaliers.  Sinon, comment franchir la falaise qui se dresse tout le long des berges du fleuve?  Il existe même un Défi des escaliers qui permet d’en parcourir une trentaine soit environ 3000 marches sur une distance de 19 km!  Si vous préférez encore la vue du fleuve, la promenade Samuel de Champlain, qui se situe entre le fleuve et le boulevard Champlain, peut aussi être une option intéressante.  Maintenant, plus besoin de chercher où vous irez prendre l’air à Québec, les options sont là!

Mes sorties préférées d’hiver en Estrie (les gratuites et les pas chères!)

L’hiver est arrivé tôt cette année et j’ai déjà l’impression d’avoir pu en profiter.  Les enfants ont déjà dévalés les pentes en traîneau à 3 reprises et on a même sorti les skis de fond et les raquettes.  Que de bonheur à profiter des sports d’hiver que nous permet ce beau manteau blanc.  Je vous livre aujourd’hui mes endroits préférés pour une sortie en plein air réussie en Estrie.

Les gratuites

  • Le marché de Noël de Sherbrooke : Depuis quelques années, à tous les mois de décembre, je traîne ma petite famille au marché de la gare.  Tout d’abord parce que voir le père Noël en plein air sans attendre en file ou presque, c’est beaucoup plus agréable que de faire la file pendant une demie-heure dans un centre d’achat bondé et bruyant pour se retrouver avec un petit qui n’a plus le goût d’aller s’asseoir sur le gros monsieur habillé en rouge finalement.  On en profite aussi pour écouter les histoires de l’excellent gnome conteur, pour faire le tour des petits kiosques (une belle découverte cette année : Herbes Orford, que j’ai bien l’intention d’aller visiter durant l’été).  Et pour quelques dollars, on peut s’offrir un tour de grand roue, histoire d’admirer du haut des airs notre beau lac des nations.
  • La glissade en tubes au parc Victoria : Avouons-le, les glissades en tube ont leur charme, et puis c’est beaucoup plus confortable que le traditionnel traîneau de plastique ou la « crazy carpet ».  Au parc Victoria, grâce à Loisirs Fleuri-Est et leur programmation, on peut glisser tous les dimanches après-midi du 15 janvier au 5 mars de même que les samedis 28 janvier et 18 février.  Une piste est façonnée et entretenue par des bénévoles qui gèrent aussi les départs des tubes.  Bien sûr, il vaut faudra remonter à pied (c’est gratuit quand même!) mais quoi de mieux pour entraîner son cardio!  Prenez toutefois la peine de vérifier la tenue de l’activité avant de vous y rendre, elle peut être annulée en cas de mauvaise météo ou surface de glisse trop dangereuse.
  • Les patinoires extérieures de Sherbrooke : Depuis que je suis installée à Sherbrooke, j’ai eu l’occasion d’explorer quelques-unes des patinoires extérieures des différents parcs de Sherbrooke.  Je vous présente ici mes préférées :
    • Le Domaine Howard : Des guirlandes de lumières, de la musique d’ambiance, un authentique étang gelé, le tout dans un magnifique parc parsemé de bâtiments anciens, que demander de mieux comme ambiance?
    • Les sentiers glacés du parc Gilles Charland : Je dois avouer que c’est jusqu’à maintenant ma préférée.  Des sentiers qui s’entrecroisent en forêt avec de très légères pentes qui nous amène à augmenter notre vitesse ou travailler notre cardio, tirer les petits en traîneaux au travers les arbres quand leurs petites jambes sont fatiguées : j’adore!
    • La nouvelle patinoire réfrigérée du parc Alfred-Élie-Dufresne : Je n’y suis pas encore allée (elle vient tout juste d’ouvrir je crois) mais l’idée d’une patinoire ouverte durant plusieurs mois et qui résiste aux variations de températures estriennes m’emballe.  Il faut dire que selon les hivers, les patinoires extérieures de Sherbrooke n’ont pas toujours une longue vie.

Les pas chères

  • La base de plein air André-Nadeau : J’ai découvert ce lieu parfait pour les familles en fin de semaine dernière.  Je cherchais une place où essayer le ski de fond sur de vraies pistes avec mes cocos et où louer l’équipement pour ma grande de 6 ans.  Hé bien pour moins cher qu’une entrée journalière de ski pour un adulte à Orford (désolée SÉPAQ), j’ai pu payer pour un accès pour toute la famille ainsi qu’une location d’une heure d’équipement pour ma grande de 6 ans.  De plus, les sentiers de ski et de raquette s’entrecoupent régulièrement ce qui permet de faire une sortie plus courte ou plus longue selon l’endurance des enfants.  Et puis, comme le ski de fond n’a pas duré très longtemps, on a terminé notre demie-journée par un peu de raquette pour les adultes, l’accès étant compris dans le prix (et les enfants assis dans le traîneau et reposant leurs jambes, bien sûr!).  La prochaine fois, on essaiera aussi la glissade en tubes!
  • Le ski de fond à Ste-Catherine-de-Hatley : Là aussi je n’ai pas encore eu l’occasion d’aller faire un tour mais cette année, c’est décidé, je vais découvrir ces sentiers avec mon amoureux.  Depuis le temps que j’en entends parler!  Outre le magnifique panorama sur Orford et le refuge pour prendre une collation au chaud, ce qui m’attire c’est le prix qui serait sous les 5 dollars pour une journée selon mes sources.  Je vous en reparle d’ici la fin janvier, c’est promis!

Encore des sorties gratuites en Estrie

Il n’y  a pas grand chose qui me rend plus heureuse qu’une belle journée en plein air en famille.  Pour plusieurs heures consécutives, on oublie la routine et les tâches et on s’amuse en nature, on prend le temps d’être ensemble, de bouger et de rire.  On revient à la maison détendus, on se fabrique de beaux souvenirs.  Étant en Estrie depuis maintenant 7 ans, j’ai eu le temps de découvrir des endroits que j’affectionne et où je retourne année après année.  Je vous partage donc mes coups de coeur pour une journée en plein air gratuite en Estrie.

Le mont Pinacle et la plage du Lac Lyster (photo ci-haut), à Coaticook

  • Le Mont Pinacle est une superbe randonnée à faire avec des débutants.  Les premiers trois quarts du sentier sont pratiquement plats et assez larges pour marcher 2 personnes de front.  Le dernier quart qui monte vers la falaise est un peu plus rocheux, juste assez pour amuser les enfants.  Et on revient par le même sentier (bon vous avez le choix entre quelques sentiers mais ça c’est le plus facile).  Ma grande de 5 ans l’a réussi seule il  y a quelques semaines et ce, sans rouspéter (disons que c’est surtout ça l’exploit! 😉 ).  Mon coco de 2 ans et demie en a fait la moitié sur ses 2 pieds et l’autre dans mon « ergobaby ».  Mais le summum c’est qu’on arrive au sommet d’une falaise bien connue des grimpeurs avec tout en bas le lac Lyster.  C’est donc un magnifique point de vue pour un pique-nique qui demande toutefois une bonne surveillance avec les touts-petits.
  • S’il vous reste encore de l’énergie (ou si personne n’est dû pour une sieste), je vous conseiller de vous arrêter à la plage du Lac Lyster juste à côté.  Une belle plage avec vue sur le mont Pinacle, modules, tables à pique-nique et locations d’embarcations.  C’est d’ailleurs là qu’on a osé pour la première fois apporter nos petits gigoteux dans une embarcation nautique (un pédalo pour cette fois-là, j’avais d’ailleurs oublié à quel point ça n’avance pas vite), ce qui nous a donné le goût de récidiver (en canot svp cette fois-ci)

Le marais de la rivière aux cerises et la plage des cantons, à Magog

  • Pour une randonnée vraiment simple et sans dénivelé, vous pouvez aller marcher quelques kilomètres au marais aux cerises.  Le réseau de sentiers possède 2 entrées avec une partie sur ponts de bois et une autre en forêt.  Vous pouvez donc amener facilement la poussette (de préférence tout-terrain, surtout si vous allez en forêt) et admirer une belle vue sur le Mont Orford au cours de votre promenade.
  • La plage, encore la plage, c’est toujours gagnant avec les enfants!  Et celle des cantons à Magog est gratuite, comparativement à sa voisine du parc Orford tout près qui vous en coûterait 26$ pour un véhicule et 2 adultes (gratuit pour les enfants).  En plus, la vue sur le lac Memphrémagog et les montagnes qui l’entoure est superbe et il y a des modules de jeux et des tables à pique-nique, bref, tout pour agrémenter votre journée. Sur le lien ci-haut, on mentionne toutefois que le stationnement est payant, ce dont je n’avais pas souvenir.  Si c’est bien le cas, vous pouvez toujours vous stationner dans la rue Fisette tout près et emprunter la piste cyclable pour vous y rendre en quelques minutes et là, ce sera vraiment gratuit!

Rando à vélo, à North Hatley!

  • Maintenant qu’on a trouvé le « set-up » idéal pour les randos à vélos en famille (moi et ma grande de 5 ans sur son vélo-girafe et mon chum qui tire coco de 2 ans dans le charriot), on a le goût de se planifier une belle promenade.  Sur les quelques pistes cyclables autour de Sherbrooke, l’axe de la Massawippi est ma préférée.  Auparavant, lorsque les enfants ne pédalaient pas encore, nous avions l’habitude de nous stationner à Lennoxville au stationnement de la rue Massawippi pour se rendre à la plage de North Hatley et en revenir, ce qui nous faisait un peu plus de 25 km au total.  Nous verrons cette année si nous envisageons une randonnée aussi longue sinon, il y a quelques autres stationnements tout au long de l’axe ce qui permet de créer la randonnée de son choix.  Peu importe la longueur, c’est une belle piste cyclable plane, en poussière de roche et circulant en forêt en bordure de la rivière qui nous attend.
  • Comme halte intéressante, j’ai découvert récemment que les mines de Capelton offraient quelques activités gratuites (parce que la visite de la mine, elle, n’est pas donnée!).  J’ai donc bien l’intention d’y arrêter avec mes cocos pour profiter de l’aire de pique-nique pour la collation, des modules d’hébertisme pour se dégourdir ainsi que du petit musée et, si le temps ne manque pas, des sentiers!  Avec un vrai pique-nique sur le bord du lac Massawippi à mi-chemin (il y a même un bar laitier pas loin si il vous reste de la place pour un dessert!), je suis certaine que les enfants adoreront l’expédition!

Si vous avez d’autres coups de coeur gratuits (ou peu dispendieux), n’hésitez pas à me les partager.  Je trouve que c’est non négligeable dans un budget et que la qualité de l’expérience en est souvent équivalente à une journée plus dispendieuse.  Et comme ça, il reste plus d’argent pour planifier de vrais gros voyages! 😉

Mes sorties estivales et familiales gratuites pref à Sherbrooke

Avec l’été qui commence, j’aime bien faire notre liste #1 de « choses l’fun » à faire durant l’été.  Question de compléter la moins excitante liste #2 de travaux extérieurs pour l’été… Dans cette liste #1, j’ai un petit faible pour les activités toutes simples, tout près et gratuites.  Comme ça, on a l’impression de partir en mode découverte sans sacrifier toute la fin de semaine.  Et de plus, on ne sacrifie rien du budget.  Alors voici ma liste de « choses l’fun » à faire avec de jeunes enfants à Sherbrooke sans dépenser un sou.

Côté culture

  • Les Concerts de la Cité.  Ce sont des spectacles gratuits présentés tout l’été à Sherbrooke.  Personnellement, j’ai un faible pour les concerts à la brunante qui se déroulent tous les mercredis soirs et nous font découvrir la musique du monde.  Je viens d’ailleurs de voir que la programmation est sortie, yé!  Vite, mon calendrier, que j’aille y noter que Bears of Legend y seront le 6 juillet.  Ça me paraît un beau groupe à découvrir.  Et avec les enfants, j’aime bien les théâtres de rue qui se déroulent les vendredis midis.  De beaux spectacles professionnels alliant cirque et clownerie, je n’ai pas encore décidé lequel est mon favori!

Pour une belle petite randonnée

  • Le lac des Nations.  Cette promenade, qui est bien connue à Sherbrooke, permet de faire un trajet de 3,5 km à pied, à vélo ou en patins à roues alignées autour du lac tout près du centre-ville.  On peut se stationner au Marché de la gare et en profiter pour faire de petites emplettes (boucherie, saucissier, fromagerie, fruits et légumes bio ou pas, etc).  Je vous conseille d’ailleurs vivement le saucisson chorizo doux (j’en ai en tout temps dans mon frigo) et les fromages de l’abbaye St-Benoit du Lac (de toute façon si vous hésitez, le fromager se fera un plaisir de vous faire goûter).  Il y a aussi 2 parcs avec modules pour les enfants à chaque bout du lac, le parc Camirand, un peu en retrait du marché de la gare, et le parc Jacques-Cartier à l’autre bout.  De quoi motiver vos enfants à marcher.  Et s’il vous manquait encore une raison d’y aller, arrêter y prendre un gelato sur la belle terrasse du Savoroso.
  • La promenade de la gorge (c’est la photo ci-haut).  En fait, pour y aller, vous pouvez aussi partir du marché de la gare, débuter la promenade du lac des nations vers la droite et bifurquer assez rapidement sous le viaduc de « la King » pour suivre la rivière Magog.  Ensuite, après avoir passé une murale, vous vous retrouvez en pleine nature, entouré d’arbres et longeant la rivière.  Une belle promenade qui vous mène jusqu’à une petite installation hydroélectrique que vous pouvez visiter (mais c’est payant je crois) ou simplement vous y arrêter pour un pique-nique ou une collation sur l’une des tables de la terrasse.
  • Le Marais de la rivière St-François.  Une petite rando de +/- 2 km qui se déroule majoritairement sur de petits ponts de bois.  À chaque fois qu’on y va, on y observe d’intéressant animaux, que ce soit des canards, des libellules ou même une tortue.  Je vous le recommande peut-être moins dans le temps des moustiques (donc j’attendrai à juillet, voire août pour ma prochaine visite) mais sinon en toute saison c’est une belle sortie.

Pour mixer découverte animale et activité nautique

  • La maison de l’eau.  Tout d’abord, une petite exposition gratuite avec de vraies grenouilles, tortues, couleuvres et poissons.   Bien intéressant d’observer ces petites créatures tout en en apprenant sur leur compte.  Par la suite, pour rester dans le gratuit, vous pourriez jouer au parc adjacent, faire un pique-nique, une promenade en vélo sur la piste cyclable et même vous faire bronzer ou jouer dans le sable de la plage.  Vous pouvez aussi vous baigner, mais de ce que j’en ai entendu, la qualité de l’eau est plutôt variable.  Moi pour cette année, en déboursant un peu de sous, j’aimerais bien faire une petite promenade en canot avec les enfants sur le lac et, pourquoi pas, essayer seule le surf à pagaie pendant que papa surveille les enfants à la plage!

Dans le prochain billet, je vous donne mes coups de coeur gratuits ailleurs en Estrie. Quant à Sherbrooke, avez-vous encore d’autres endroits à me faire découvrir?