Randonnée pédestre en Estrie : mon nouveau coup de coeur pour la famille!

On commence ici à avoir une belle banque de montagnes estriennes à gravir en famille. Mes critères pour faire partir de la banque?  Une distance d’environ 5-6 km et un beau point de vue au sommet.  Sur ma liste, il y a déjà :

  • Le mont Pinacle, sur lequel j’ai entraîné quelques familles amies sous la pluie en fin de semaine et où est née la légende de la limace et la grimace (Francis pourra vous raconter ça un jour 😉 )  Je parlais déja de cette belle montagne ici, qui se combine d’ailleurs bien avec un après-midi à la plage si le soleil est au rendez-vous.
  • Le mont Ham, dont je ne vous ai surprenamment pas encore parlé.  Je vous y suggère vivement le sentier « Panoramique », qui vous fera marcher longtemps sur le large sommet dénudé.  Quel plaisir de s’y promener sur les roches avec cette vue à 360°, on s’y croirait sur un sommet des montagnes blanches du New Hampshire mais avec des champs et des forêts à perte de vue autour.  Attention les sentiers deviennent rapidement glissants en temps humide et quelques sections sont plutôt escarpées.  J’aimerais bien un jour y camper au sommet en famille pour y observer les étoiles filantes!
  • Le mont Giroux, le petit frère siamois d’Orford, un peu moins haut que son grand frère mais beaucoup plus tranquille et avec une vue superbe en automne sur les rouges érables de l’Estrie.  Pour le monter, on se rend en bas de la montagne de ski Orford et on monte par la « 4 km » (piste large en terre) en bifurquant à gauche au Y.

Et depuis la fin de semaine passée, j’y ajoute le Pain de Sucre, une belle petite montagne du parc du mont Mégantic (secteur Franceville), mon préféré de la SÉPAQ en Estrie.  On l’a découvert avec les enfants et mamie il y a une semaine.  La promenade du ruisseau est magnifique pour débuter.  Vous traversez ensuite une passerelle et arrivés au Y (la boucle qui parcourt le sommet en fait), je vous conseille de prendre la gauche pour monter par la partie la plus escarpée.

MOD_5877

Ici, un peu de surveillance est de mise avec les plus petits puisque le sentier monte parfois en zig zag sur des parois rocheuses inclinées (comme sur la photo ci-dessus).  À un moment, l’inclinaison s’inverse et un découvre un impressionnant abri sous roche (ci-bas).  Je vous suggère le dîner ou la pause collation au Vertige des escarpements, qui offre une très belle vue sur la vallée et les plus hautes montagnes du parc (photo à la une).  Encore une montagne qui s’ajoute à notre liste d’incontournables à gravir chaque été.

MOD_5888

Avez-vous d’autres coup de coeur de rando familiale à me faire découvrir au Québec?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s